Au revoir...

Disparition de l’auteure illustratrice Béatrice Tanaka

Béatrice Tanaka, née en 1932 à Cernauti (Roumanie), est décédée le jeudi 21 avril 2016.
Fuyant l’occupation allemande, elle vécut en Palestine puis au Brésil. Elle fut d’abord maquettiste de décors et de costumes pour des pièces destinées à la jeunesse, puis conceptrice d’activités manuelles, auteur d’articles, de contes et de nouvelles pour les revues Jeunes années et Gullivore en France, Puffin Post en Grande-Bretagne et Cricket aux Etats-Unis. Son premier livre, Le Trésor de l’Homme : contes et images du Viet Nam, est édité à La Farandole en 1971. Béatrice Tanaka a écrit et illustré plus de 40 livres et albums.

Passionnée d’art populaire, grande voyageuse, elle se définit comme une "passeuse de contes" et raconte, dans une langue très simple, des contes, des récits, des mythes et des légendes, choisis dans le patrimoine des cultures du monde (Brésil, Afrique, Extrême-Orient) qui parlent de la victoire des malins sur les puissants, du courage et de la détermination des femmes et des enfants, de la terre nourricière, de la résistance à toute forme d’oppression, d’injustice, de violence.
Créatrice, avec quelques autres, de la Charte des auteurs et illustrateurs, Béatrice Tanaka avait, à la demande d’André Delobel, admirateur des singuliers découpages de l’illustratrice, composé avec lui, le numéro 226 (mars-avril 2011) de la revue Griffon.
Au catalogue des éditions Kanjil, outre plusieurs romans et recueils de contes, Sous d’étranges étoiles (2011), passionnant récit d’enfance et d’adolescence.

André Delobel,
Secrétaire général du CRILJ