Actualités

RAAP : la suite

La Charte est présente depuis de longs mois sur les questions des réformes qui agitent l’actualité, dont celle du RAAP/IRCEC qui cristallise aujourd’hui toutes les peurs.

La mobilisation actuelle des auteurs et illustrateurs de tous horizons est indispensable, et bienvenue, mais les appels à l’action « coup de poing » semblent prématurés.

De nombreuses questions restent en suspend : pourquoi cette réforme ? Qui l’a décidée ? Pourquoi 8% ? Pourquoi pas de classes de cotisations ? Quelles modalités techniques d’application ? Quelles échéances ?

Agir sans obtenir de réponses à toutes ces questions serait inutile.

Agir contre qui ? Pour dire quoi ?

Le dernier conseil d’administration de la Charte, suivi par celui du Conseil permanent des écrivains (CPE), auquel nous siégeons, ont permis de définir une stratégie commune quasi unanime avec les autres associations et syndicats d’auteurs :
- Rendez-vous, le 26 juin, avec les ministères de la Culture et des Affaires sociales, demandé par le SNAC BD. Le CPE y représentera l’ensemble des associations d’auteurs.
- Constitution d’une « délégation des auteurs » en charge d’engager un réel dialogue avec les pouvoirs publics. Ces deux rendez-vous seront l’occasion de dénoncer l’opacité des réformes et d’exiger des réponses claires à nos questions.

Notre ligne est ensuite centrée sur deux impératifs :
- Ne pas rester uniquement focalisés sur la réforme du RAAP, mais élargir le débat à l’ensemble des réformes (MDA/AGESSA, formations, TVA, etc.), qui s’additionnent de façon insupportable pour les auteurs et illustrateurs.
- Être une force de proposition pour ne pas rester sur la grogne seule. Plusieurs pistes se dégagent actuellement comme les plus pertinentes, sur lesquelles les chartistes seront appelés à agir concrètement le moment venu (vraisemblablement seulement après l’été).

La Charte n’est pas toujours la plus bruyante des organisations d’auteurs. Mais sa force réside dans la réactivité et la solidarité exceptionnelle de ses membres.

Cette force est notre meilleur atout, utilisons-la donc à bon escient.

Nota bene :
▪ Membres du CPE : ADAGP, ATLF, La Charte, COSE-CALCRE, EAT, Maison de la Poésie, Pen Club, SACD, SACEM, SAIF, SCAM, SELF, SGDL, SNAC, UNPI, UPP.

▪ Les personnes rencontrées le 26 Juin seront : M. Alexandre Ruf, conseiller en charge des affaires sociales et Mme Clarisse Mazoyer, conseillère en charge de la presse, du livre et de la lecture, de la langue française et de la culture scientifique au ministère de la Culture et de la Communication, en présence de M. Renaud Villard, conseiller en charge des régimes de retraite du ministère des Affaires sociales et de la Santé.