Boutique

Affiches

La Charte et l’ADAGP sont partenaires depuis plusieurs années. Pour faire comprendre notre démarche commune de défense des droits des auteurs, nous avons imaginé ces affiches, illustrées par des Chartistes, pour présenter nos actions aux professionnels du monde du livre.

Ces affiches sont distribuées gracieusement à diverses occasions, salons ou événements où la Charte est présente.

illustration Anaïs Massini

illustration Gaëtan Dorémus

illustration Betty Bone

illustration Julia Chausson

illustration Catherine Chardonnay

Texte du verso :

« Être auteur aujourd’hui, c’est écrire, dessiner, créer, imaginer. C’est aussi tenir ses comptes rigoureusement, connaître le code la propriété intellectuelle, savoir comment se faire payer selon son statut, avoir des connaissances juridiques pour pouvoir lire et négocier un contrat, justifier chaque année de ses revenus d’auteur pour continuer d’avoir droit à une sécurité sociale et à une retraite... Parce que la plupart des auteurs qui se lancent dans ce métier sont souvent isolés et dépassés par l’ampleur de la tâche, ils se sont regroupés en associations, en sociétés d’auteurs, pour connaître et défendre leur droits, leur statut, et avant tout l’idée que leur activité est un vrai métier, dans lequel ils se sentent unis et solidaires malgré leur grande diversité. C’est dans cet esprit que l’ADAGP (Société des Auteurs dans les Arts Graphiques et Plastiques) est partenaire depuis 3 ans de la Charte des auteurs et Illustrateurs.

La Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse est une association née en 1984, qui a pour but de faciliter l’échange entre les auteurs, de leur donner accès aux informations qui concernent spécifiquement leur métier, de les épauler dans leur démarches fiscales, sociales, et dans leurs relations aux professionnels de l’édition. La Charte s’attache à faire évoluer le contrat d’édition, et veille au respect des droits des auteurs. Elle est gérée par deux salariées et 11 administrateurs, qui sont tous des auteurs bénévoles, et sont en relation constante avec les partenaires de l’association, tels que le ministère de la culture, le CNL, la Sofia, l’Adagp, la SAIF, la SGDL, le SNAC, ...et d’une manière générale tous les acteurs du livre (organisateurs de salons, libraires, bibliothécaires, autres associations...) L’idée de la Charte est que ce sont les auteurs jeunesse eux-mêmes qui prennent en main la défense de leur métier, en le faisant mieux connaître, en cherchant sans cesse des solutions à la complexité de ce statut, en le faisant respecter et évoluer.

En 2011, la Charte a contribué activement à la signature de la circulaire relative aux revenus des auteurs, en concertation avec l’Agessa, le ministère de la culture, la Maison des artistes et la Direction de la sécurité sociale. Cette circulaire permet de simplifier la rémunération des auteurs notamment lorsqu’ils présentent leurs œuvres dans les écoles, les bibliothèques ou les salons du livre, et donc encourage la rencontre des auteurs avec leurs lecteurs. Depuis quelques années, la Charte a mis en place un programme de formations professionnelles destinées à ses adhérents, grâce à l’appui financier de la Sofia. La Charte propose également une aide juridique, en partenariat avec le SNAC : un juriste est à l’écoute permanente des difficultés des auteurs, notamment lors de la lecture et la négociation d’un contrat. La Charte est présente chaque année au salon du livre jeunesse de Seine Saint-Denis, elle se fait entendre dans les débats qui animent la vie du livre (en particulier, aujourd’hui, sur le livre numérique), elle lance chaque année de nouveaux projets pour aider les jeunes auteurs à démarrer, et les autres à continuer de s’épanouir dans les meilleures conditions. La Charte souhaite à l’avenir multiplier les échanges avec tous les précieux maillons de la chaîne du livre, notamment les bibliothécaires, libraires, organisateurs d’événements littéraires, qui, en étant proches des auteurs, en respectant les « tarifs Charte », contribuent à faire vivre la création.

Créée en 1953, l’ADAGP est une société d’auteurs qui gère les droits des artistes des arts visuels et notamment des dessinateurs et illustrateurs jeunesse et BD . Avec plus de 106.000 auteurs, elle est la société la plus représentative des artistes dans le domaine des arts visuels en France et à l’étranger (elle a des représentants dans 43 pays).

Sa mission première est la perception et la répartition des droits d’auteur pour permettre aux artistes de vivre de leur art. Elle adapte son intervention aux besoins des auteurs. Concernant les auteurs et illustrateurs jeunesse, l’ADAGP intervient en marge des contrats d’édition qui restent du ressort des auteurs et des éditeurs, pour percevoir et reverser aux artistes les droits suivants : la copie privée audiovisuelle, la reprographie (photocopie), la retransmission par le câble, la copie privée numérique, le droit de prêt.

Elle se bat pour la défense des droits de ses membres qu’elle représente vis à vis de tous tiers, y compris par voie de justice et auprès des pouvoirs publics. Pour mieux défendre les droits d’auteur, l’ADAGP est membre de plusieurs organismes :
-  au niveau national avec le Conseil Supérieur de la Propriété Littéraire et Artistique, l’ADAGP fait valoir les intérêts des auteurs auprès du gouvernement et du législateur,
-  au niveau européen avec European Visual Artists, l’ADAGP travaille pour que le droit d’auteur soit défendu par les autorités de Bruxelles,
-  au niveau mondial avec la Confédération Internationale des Société d’auteurs et Compositeurs …

L’ADAGP est soucieuse de la promotion et la diffusion des œuvres. Pour ce faire, l’ADAGP a un fond spécifiquement dédié au financement de manifestations culturelles et a une Banque d’Images dans laquelle sont présentées les œuvres des artistes membres.

Consciente des difficultés que rencontrent les auteurs et illustrateurs jeunesse et afin de les aider dans leurs négociations avec les éditeurs, l’ADAGP a co-réalisé « le contrat d’édition al dente » avec la Charte mais également une brochure sur le contrat d’édition avec le SNAC et s’est associée à des formations professionnelles pour les illustrateurs, dessinateurs, graphistes etc. ….

La Charte partage avec l’Adagp l’idée qu’être auteur d’images ou d’écrits, est un véritable métier, et que des combats restent à mener pour assurer sa diversité et sa prospérité. »