La Charte

Nouvelle présidence à la Charte

Le conseil d’administration, qui s’est réuni le 13 février, a pris note de la passation de flambeau entre Samantha Bailly et Guillaume Nail, élu président de la Charte.

Le conseil d’administration, composé de seize membres, a élu à l’unanimité un nouveau bureau :

  • Guillaume Nail, président
  • Samantha Bailly, vice-présidente auteurs
  • Sandrine Bonini, vice-présidente illustrateurs
  • Nicolas Digard, trésorier
  • Marie Caillet, secrétaire générale

Samantha Bailly passe le relais

Adhérente de la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse depuis 2013, je ne saurais dire à quel point cette association m’a aidée à me construire et a nourri mon parcours. À travers les informations transmises, les outils juridiques, le partage d’expériences, j’ai appris des aspects essentiels du métier d’auteur. J’ai pu y puiser un soutien incroyable. Le genre de soutien qu’on n’oublie pas. C’est pourquoi il m’est apparu naturel de rendre ce que l’on m’a donné. De poursuivre cette chaîne de solidarité entre auteurs, pour être toujours plus informés et plus forts ensemble. Jusqu’à accepter le rôle de présidente. Carole Trébor, avant moi, avait pris le soin de soigner ce passage de relais. C’est ce que nous faisons aujourd’hui, avec Guillaume Nail, auteur, traducteur et scénariste, qui je le sais, va reprendre le flambeau avec l’énergie, la ténacité et la rigueur qui le caractérisent. Guillaume, nous travaillons ensemble depuis nos débuts simultanés dans l’association. Tu as toute ma confiance, mon soutien et ma gratitude. En plus d’être redoutablement organisé, ton enthousiasme et ta persévérance sont contagieux. S’engager comme tu le fais déjà et vas le faire encore plus pour notre profession est rare et important.

Lire la suite ici.

Guillaume Nail, nouveau président de La Charte

Au moment d’intégrer la charte, en 2017, j’écrivais : « j’ai à cœur de donner à la Charte en retour : de mon temps, de mon énergie et de mon enthousiasme, pour qu’elle continue d’offrir autant aux auteurs émergents et confirmés. Bref, (…) tout ce qu’elle fait depuis toujours : aider, fédérer, mutualiser, faire progresser. Agir pour les auteurs, par les auteurs : être au cœur du collectif pour faire entendre nos voix et être plus forts ensemble. »
Deux ans plus tard, l’envie est intacte et plus chevillée que jamais. Les auteur·trice·s restent menacé·e·s, l’urgence est réelle, et il nous faut réaffirmer notre voix, dire haut et fort que sans nous, pas de livres, pas de littérature. Le mouvement #PayeTonAuteur, les méandres administratifs, nos rémunérations : la Charte est de tous les fronts et aide ses membres à mieux comprendre les enjeux qui les concernent, leurs contrats mais aussi à faire valoir leurs droits. Pour que l’association comme la littérature jeunesse restent un maillon incontournable et bien vivant de la chaîne du livre.
Si j’accepte aujourd’hui de devenir président de la Charte, c’est parce que je sais que nous allons continuer l’aventure d’une équipe soudée, qui œuvre en permanence à défendre, inventer, accompagner. Nous allons poursuivre les projets déjà initiés – et ils sont nombreux ! –, notamment ceux qui me tiennent à cœur : l’émergence des nouveaux talents, l’égalité et la diversité, mais aussi le chantier de plus en plus récurrent de la liberté d’expression, et des menaces qui pèsent sur les œuvres. Nous allons continuer d’interroger la question du statut des auteurs, de leur métier. Car oui, c’est un métier. Les auteurs et les autrices ne passent pas leur vie à attendre l’inspiration, debout face à la mer. Qui oserait encore le prétendre ? La Charte parle métier et argent, il n’y a là rien de sale. Prendre acte de notre réalité professionnelle n’entache en rien le plaisir qu’on prend à écrire, illustrer, traduire… Cela dit au contraire toute l’attention, tout le soin et tout l’amour que nous portons à ce que nous faisons.

Lire la suite ici.

Le conseil d’administration réuni le 13 février 2019 à l’hôtel de Massa.